Initiation à l’impression 3D

Programme édité le 3 décembre 2020

Durée conseillée
17 heures
Tarif
1105,00 € HT (1326,00 € TTC)
soit 65,00 € HT (78,00 € TTC) de l’heure
Tarif inter-entreprises par stagiaire
Équipe pédagogique
Prochaines sessions

Pas de session programmée pour l’instant


Demande de renseignements

Présentation générale

Ce stage vise à mettre en selle dans le domaine de l’impression 3D tout professionnel du domaine des arts maitrisant le dessin vectoriel voulant élargir sa palette de la 2D vers la 3D sans se destiner à devenir modeleur 3D pour l’industrie.Il s’agit avant tout de pouvoir réaliser du prototypage rapide

L’accent est mis particulièrement sur l’interopérabilité en faisant appel à des formats de fichier ouverts et des logiciels libres.

Objectifs professionnels
Objectifs pédagogiques

L’objectif est l’approfondissement de la pratique du dessin vectoriel dans le domaine de l’impression 3D et la découverte des spéficités de cette dernière, la bonne utilisation des matériaux en vue d’une autonomie permettant l’apprentissage individuel.

A l’issue de la formation, le stagiaire doit

  • avoir compris la chaîne de l’impression 3D
  • savoir adapter ses designs pour être imprimable avec précision et reproductibilité
  • savoir trancher et exporter ses propres designs vers une imprimante 3D
  • avoir réalisé avec succès 3 impressions présentant des degrés de complexité croissante
  • connaitre les réglages et opérations de maintenance de base d’une imprimante 3D
  • savoir extruder un dessin vectoriel
  • savoir réaliser une modélisation simple par Géométrie Solide Constructive
Pré-requis
Public concerné
Modalités pédagogiques
Ressources pédagogiques

Matériel

  • Présentation sur écran Full HD 24 pouces
  • PC core i7 sous Linux avec carte graphique dédiée Nvidia
  • imprimante Prusa MK3S et accessoires
  • imprimante Alfawise U20 et accessoires
  • filament PLA et PETG, différentes marques et couleurs
  • gel coat
  • EPI (masque cartouche charbon actif 3M et gants)

Logiciels open-source

  • CAO : FreeCAD 0.19
  • dessin vectoriel* : Inkscape 0.91
  • tranchage : Ultimaker Cura et Prusa Slicer

*Toute personne assistant à la formation souhaitant mettre en œuvre un équivalent non-libre comme Adobe Illustrator, doit lui-même disposer de la licence liée à ce logiciel.

Modalités d’organisation
Matériel pédagogique
  • Présentation par clonage d’affichage sur écran FullHD.
  • Apports théoriques sur les notions essentielles.
  • Mise en pratique avec des exemples concrets sur ordinateur et sur les machines d’impression 3D

 

Accessibilité
Modalités d’évaluation
Modalités d’inscription et délai d’accès
Programme

Présentation de la technologie FDM

  • qu’est que le dépôt de filament fondu ?
  • histoire, déploiement dans l’industrie, explosion grand public avec l’arrivée de la RepRap, maturité actuelle.
  • comparatif succinct des technologies concurrentes (SLA, UV LCD, frittage, usinage…) et des acteurs principaux (Stratasys, HP, Ultimaker…)

découverte de l’architecture d’une machine cartésienne

  • le châssis
  • les 3 axes X, Y et Z
  • le plateau chauffant
  • la buse et l’entrainement du filament

manipulations

  • chargement du filament
  • calibration du plateau
  • lancement d’une impression
  • correction en direct de l’adhérence de la première couche

Les grandes étapes

  • premiers pas avec le logiciels Prusa Slicer et Cura
  • import d’un fichier STL de calibration et réparation de ses défauts (non-manifold)
  • réglages de tranchage (épaisseur de couche, vitesse, motif & densité de remplissage) & export au format GCODE sur un support amovible

Première extrusion

  • conception avec Inkscape
  • import du SVG dans CURA et extrusion
  • tranchage, export et impression

CAO pour l’impression 3D

présentation du logiciel open-source de CAO FreeCAD

  • initiation à la CSG (Constructive Solid Geometry) avec l’atelier Part
  • initiation à l’extrusion d’esquisse avec l’atelier PartDesign et son Sketcher 2D
  • import de dessin SVG dans l’atelier Draft
  • export au format STL et STEP
  • présentation de l’atelier Assembly4 pour assembler et contraindre des pièces
  • conception et impression d’un objet par imbrication de pièces.
  • découverte de l’importance de la précision dimensionnelle et des tolérances

Fonctions avancées

  • Post-traitement (coating, tribofinition, recuit, peinture)
  • Pièces étanches, résistantes aux UV
  • impression sans coque, mode vase

Monitoring pour ferme d’impression

  • architecture d’une ferme pour paralléliser les tâches d’impression
  • présentation de l’itinéraire technique de mise en place
  • présentation de la solution open-source Octopi
  • pilotage à distance sur réseau local comme Internet
  • monitoring vidéo

Publié par Olivier Heinry

Né en 1974. vit à Nantes. DNSEP Art à Rennes en 2000. Vidéo, code créatif fabrication numérique. Salarié-entrepreneur d'Artefacts depuis 2010, il en est actuellement cogérant.